< Interviewreihe des WPF Kulturmanagement – Teil 7: Peter Melichar
10.01.2021 14:14 Alter: 15 days

„The End“ – une introduction dans le monde des BD

Ein Comic bringt Abwechslung in den Schulalltag


Die letzten Wochen über haben sich die Klassen 7de im Französischunterricht intensiv mit dem Comic « The End » auseinandergesetzt. Neben dem Kennenlernen der Techniken eines Comics stand vor allem das kreative Schaffen im Vordergrund: Schüler*innen drehten Videos, schrieben das Ende der Geschichte um, diskutierten zu zweit über die Aktualität des Comics oder wandten sich in einer fiktiven E-Mail an den Autor Zep. Für die Schüler*innen war dieses BD eine willkommene Abwechslung vom derzeit digitalen Schulalltag.

 

Zwei Rückmeldungen von Schülerinnen aus der 7e:

 

Pendant le télétravail en cours de français nous avons eu la possibilité de lire une bédé qui s’appelle « The End ». Entre autres, ce livre a parlé de la relation entre l’homme et la nature et comme beaucoup de jeunes sont très engagés de la protection de l’environnement de nos jours, c’était vraiment intéressant de lire une bédé qui a abordé ce thème. En général, la bédé m’a plu et je pense aussi que c’est une meilleure idée de lire une bédé que de lire un livre normal, parce que grâce aux dessins c’est plus facile de comprendre. Ensuite, nous avons fait quelques exercices concernant la bédé. Par exemple nous avons discuté les sujets et les personnages principaux en petits groupes et en plus chacun/e a fait une vidéo dans laquelle nous avons joué des blogueurs. Puis, nous avons écrit/dessiné une fin alternative pour la bédé. Tout ça était un petit changement très cool dans notre cours de français.

Annika Rhomberg

 

Nous avons fait un projet concernant un livre (plus particulièrement une bédé/B.D.) pendant notre cours en ligne. Le titre de cette B.D. est « The End ». Pour commencer on a dû lire le livre pendant une semaine et après, notre prof nous a donné un tas de tâches. On a par exemple fait une discussion à deux et on a même écrit ou dessiné une nouvelle fin pour le livre. Ensuite on a joué d´être un blogueur/une blogueuse pour une vidéo. Dans cette vidéo on a parlé avec nos fans et on leur a dit pourquoi ils doivent lire le livre. J´ai beaucoup aimé cette tâche ! En résumé le livre m´a aussi vraiment plu, parce qu´il traite des problèmes et thèmes très importants. Par exemple la B.D. parle de la protection de l´environnement et de la connexion entre les hommes et la nature. En général je crois que c´est une bonne idée de lire un livre pour apprendre une langue étrangère et en plus c´était une B.D. avec beaucoup d´images. A cause de ça c´était aussi plus facile de la comprendre. J´espère qu´on lira encore d´autres livre !

Elina Breuss

 

E-Mails an Zep:

 

Cher Monsieur Zep 

Récemment, j’ai dû lire votre bédé « The End » en cours de français. La bédé m’a plu beaucoup, mais quand on a discuté votre bédé en classe j’ai remarqué que la fin était très courte et brusque. C’est pourquoi, je décide de vous proposer une autre fin de votre bédé :

Par exemple, les arbres ne voudraient pas arrêter de fabriquer de l’oxygène, mais l’entreprise Pharmacorp leur donnerait un poison et c’est pourquoi ils devraient le faire. À cause de ça, seulement les gens de ce village mourraient, mais pas tous. Théo et Moon survivraient. Ensemble, ils trouveraient le poison et essaieraient de trouver le coupable qui a empoisonné les arbres.

Quand ils sauraient que Pharmacorp avait empoisonné les arbres, Théo et Moon collecteraient des preuves. Avec celles-ci, ils voyageraient dans la capitale de leur pays pour parler avec le président. Il comprendrait le problème et aiderait les deux. Comme ça, l’entreprise serait battue et le président déciderait qu’on aurait besoin des règles contre des entreprises qui polluent la nature et nuisent la terre.

J’espère que vous aimerez mon idée d’une autre fin.

Mes salutations respectueuses

Lätitia Wetscher

 

Une suggestion pour une autre fin pour votre bande dessinée « The End »

ZEP,

Je voudrais vous dire que j'admire beaucoup vos dessins, mais je n'aime pas particulièrement le contenu de votre bande dessinée « The End ». En particulier, j'ai été un peu déçu par la fin et c'est pourquoi j'aimerais vous proposer une autre fin :

Vous auriez pu laisser la plupart des gens en vie et ne pas écrire une fin aussi brutale pour montrer que les gens peuvent changer et ensuite respecter la nature après avoir été presque morts.

Il n'est pas toujours nécessaire de proposer des solutions radicales. Il est plutôt important de montrer qu'il est possible de faire quelque chose différemment, par exemple on pourrait essayer d'améliorer les technologies. Au lieu de donner de l'espoir, vous racontez l'histoire ridicule d'une apocalypse à cause des arbres.

Si vous voulez, vous pouvez répondre à ce courriel et nous pourrons continuer à parler de cette question et peut-être il y a un deuxième tome de « The End » à l’avenir.

Avec mes meilleures salutations,

Daniel Fetz

 

Quelques heures après, l´électricité a sauté. Je restai plongé dans le noir, attendant mon tour. Mais mon tour n´arriva pas … (70 + 71)

Après des heures sans l´électricité et presque pas de sommeil, le lever de soleil arrive mais Théodore n´ouvre pas ses yeux. Il essaie de comprendre tout ce qui s´est passé la nuit précédente mais il n´arrive pas à décoder toutes les énigmes dans sa tête. Il contrôle encore une fois, si Moon est mystérieusement vivante mais malheureusement elle reste morte. Théodore ne sait pas quoi faire, il se sent perdu et triste.

Des jours, semaines et mois passent mais la tristesse de Théodore ne le quitte pas. Avec le temps des villages et villes se développent comme des oasis, des animaux et la nature reviennent peu à peu. Un jour, Théodore décide de laisser sa misère derrière lui et de commencer une nouvelle vie. Il part dans une forêt énorme et marche pendant des heures. Il arrive au bord d´une rivière et continue à marcher à côté de ce fleuve pour toujours avoir de l´eau et des poissons pour manger. Son voyage le guide à travers des forêts et des montagnes, il passe des villes mortes et avec chaque mètre de route, il accepte un peu plus sa nouvelle vie.

Alina Maier

 

Bonjour Monsieur Zep,

Je m’appelle Annika Rhomberg et je vais dans la 7e-classe du lycée « Gymnasium Schillerstraße » qui se trouve au Vorarlberg, en Autriche. Je vous écris ce courriel parce que j’ai lu votre bédé « The End » en cours de français. J’ai aimé cette bédé mais je suis un peu déçu par la fin de la bédé. A cause de ça, j’ai décidé de vous proposer une fin alternative pour la BD.

D’abord il faut dire que le but de mon courriel n’est pas de vous offenser. J’ai seulement pensé que votre fin de la bédé est un peu brutale et je suis d’avis que mon idée est meilleure. Alors, comme j’ai déjà dit en haut, je pense que la fin est très abrupte et c’est aussi brutal de laisser presque toute la population entière mourir. Je vous suggérerais que personne ne doit mourir qui est innocent et que tout le monde doit survivre – surtout Moon et Théodore parce que j’adore ce couple d’amoureux !

Donc, j’ai eu une idée : Peut-être cette histoire pourrait se passer seulement dans un rêve de quelqu’un. Grâce à ça, personne ne doit mourir et il n’y a pas de sélection non plus. Et le matin le réveil pourrait sonner et la personne qui a rêvé ce rêve pourrait se lever. Puis, tout le monde serait encore vivant et cette personne pourrait comprendre ce rêve comme un signal de danger et pourrait organiser une manifestation ou quelque chose de façon similaire pour protéger les arbres/toute la nature.

C’était mon idée – qu’est-ce que vous en pensez et pourquoi est-ce que vous avez choisi votre fin de la bédé ? J’ai hâte de connaître vos réponses.

Cordialement,

Annika Rhomberg